Guadeloupe

Guadeloupe

Derniers articles

Guadeloupe : nouvelle interdiction de la pratique de l’épandage aérien !
"une mobilisation forte de la société civile peut remporter des victoires"
Contre le lobbyisme effréné des bananiers, contre l’obstination du gouvernement, contre le mutisme de nos chers élus, contre le pouvoir de l’argent, les Guadeloupéens ont gagné. Les arrêtés préfectoraux de dérogation à l’interdiction de l’épandage aérien pour 2013 sont en effet suspendus ! La décision (...)
"La Désirade en danger" : Manifestation du 10 février
Dénoncer le danger de la fermeture du Collège
L’association des parents d’élèves de La Désirade a manifesté ce 10 février 2011 pour dénoncer le danger de la fermeture du Collège de l’île et la suppression de postes à l’école primaire. Près de 200 Désiradiens (sur les 1600 habitants) ont défilé dans les rues de Beauséjour. Depuis plusieurs semaines (...)
Le 3 octobre avait été, à juste titre, annoncé comme une date cruciale pour le mouvement social guadeloupéen. Et pour cause, pro et anti LKP restaient fébriles, anxieux de savoir si le mouvement initié par le "Liyannaj" allait mobiliser et garderait le soutien du peuple guadeloupéen. Une faible (...)
Le Mika Déchaîné : « Qui ne dit mot consent ! »
Un entretien avec Gladys Démocrite
En Guadeloupe, le France-Antilles est présent dans la plupart des commerces. A coup de « Unes » accrocheuses ce quotidien met principalement en avant des faits divers sordides. Arrivé depuis quinze jours sur « l’île d’émeraude », je me demande ce que je vais bien pouvoir lire. La presse régionale (...)
Valérie Louri au Carrefour des Arts
Deshaies - Rivière Heliot
Le « Carrefour des Arts » invite, depuis de nombreuses années (5eme édition en 2009) toutes les générations et catégories socioculturelles à se réunir autour de l’art pictural, l’art culinaire, de la poésie, de contes et légendes « an tan lontan », de groupes musicaux, de slam, d’une scénographie (...)
7 Mars : 40000 personnes dans les rues de Pointe-à-Pitre
Les Guadeloupéens restent mobilisés derrière le LKP
Alors que le protocole de fin de conflit a été signé en milieu de semaine, le collectif Lyannaj kont pwofitasyon est parvenu à mobiliser et à mettre dans les rues de Pointe-à-Pitre près de 40 000 personnes. Cet énième défilé décidé par le LKP était presque une gageure : Comment remettre dans la rue des (...)