La France au Rwanda
Agathe Kanziga Habyarimana, toujours sans papiers

Agathe Kanziga Habyarimana, toujours sans papiers

La plus célèbre "sans-papiers" de France"participation (...) à l’élaboration et à la préparation de massacres sur une base ethnique" La veuve du président Habyarimana est toujours "sans-papiers",...

9 officiers supérieurs français portent plainte contre La Nuit rwandaise

9 officiers supérieurs français portent plainte contre La Nuit rwandaise

Le 8 juillet 2011, le directeur de publication de la revue La Nuit rwandaise, Michel Sitbon, a ainsi été mis en examen, suite à la plainte de neuf officiers supérieurs de l’armée française. Ceux-ci s’estiment diffamés par la publication sur le site Internet de cette revue, www.lanuitrwandaise.net, en août 2008, d’un communiqué du ministère de la justice rwandais dans lequel ils sont désignés, ainsi qu’une vingtaine d’autres responsables politiques et militaires français, comme étant impliqués dans le génocide des Tutsi de 1994. Une plainte similaire a également été déposée contre le site du Nouvel observateur et son directeur de publication de l’époque, Denis Olivennes.

«La Françafrique, c’est fini…»

«La Françafrique, c’est fini…»

Rwanda : Vingt ans après, un crime toujours occulté du récit françafricainRetour sur le génocide des Tutsi, étalon du réveil des consciences La Françafrique, terme popularisé par l’association...

Rwanda : Un génocide impossible à enterrer

Rwanda : Un génocide impossible à enterrer

L’État français ne pouvait pas dire : « On ne savait pas » Alternative Libertaire et La Nuit rwandaise L’État français continue d’éluder ses responsabilités dans le génocide rwandais,...

Colloque négationniste au Sénat

Colloque négationniste au Sénat

« Quel rôle a joué la France dans le génocide rwandais ? » À cette question dérangeante, à laquelle nous essayons chaque année d’apporter de nouveaux éléments de réponse, les acteurs politiques et militaires français ont soutenu, en fonction de leur degré d’implication, de l’actualité et des connaissances de l’opinion publique sur le sujet, des réponses parfois fort différentes mais qui toutes s’illustrent par un mépris de la vérité et une falsification de l’Histoire.

Pin It on Pinterest